fbpx

Est-ce que ma vie a encore un sens ?

Est-ce que ma vie a encore un sens ?

 

Ma vie a-t-elle encore un sens, en dehors de ma famille ?

C’est une question que je me suis beaucoup posée il y a quelques années.

Je ne fais pas partie de ceux qui disaient à la maternité: “ah les enfants, quand même, ça donne un sens à ta vie!”.

Ma vie avait un sens AVANT mes enfants. Et j’entendais bien qu’elle en garde toujours un, indépendamment d’eux.

Je constate avec horreur que je ne suis pas la seule dans ce questionnement et dans cette situation: j’ai été phagocytée par ma famille. Insidieusement, sans que je m’en aperçoive.

Moi qui clamait haut et fort, quand je suis devenue maman, que je continuerais à vivre pour moi et pas uniquement pour mes enfants…

Je me suis perdue en route.

Quel a été le bilan ?

Une surface lisse, en apparence tout allait bien.

Je courrais, comme à peu près toutes les mamans.

Du club hippique au parc pour enfant, du collège au studio de danse…

Je signais des mots dans les cahiers, je corrigeais des devoirs, étendait des machines, passait l’aspirateur, remplissait le frigo…

Et je profitais de quelques moments “pour moi”: des balades entre filles, des apéros avec les copines, des sorties à cheval (trop rares), des pauses lectures.

Je suis sûre que beaucoup de mamans peuvent se retrouver dans ce quotidien.

Alors qu’est-ce qui clochait ?

La fameuse “charge mentale” dont on parle tant depuis plusieurs mois ?

Sans doute un peu…

Mais ça va bien au-delà.

Car sous la surface lisse, il n’y avait que du vide.

Les “moments pour moi” n’étaient que des rustines sur cette surface lisse, pour éviter que le vide n’envahisse tout.

Pour éviter l’explosion en plein vol.

Appuyons sur pause.

Imaginons qu’une bonne fée s’occupe de TOUT.

Je ferais quoi de mes journées ? De ma vie ? Qu’est ce qui me fait vibrer ? MOI ? Juste moi…

Pas des activités avec les enfants, pas des sorties en famille, mais des choses qui me font vibrer indépendamment de ma famille.

Je n’étais pas capable de répondre à cette question.

Bien sûr, je pouvais facilement faire une liste de choses sympa à faire si je me retrouvais quelques jours seule, sans enfants et sans rien à gérer : dormir, lire un bon roman emmitouflée dans un plaid, paresser au soleil, prendre un café avec une copine …

Mais ça, c’était toujours des rustines.

Au bout de quelques jours, on a vite fait le tour.

Et là, il ne restait que le vide.

Je m’étais perdue, incapable de me reconnecter à mes envies et mes besoins profonds.

J’étais pourtant sûre qu’ils étaient encore là, bien cachés derrière tout ce vide.

Je ne pouvais pas croire qu’une fois devenue maman, ma vie se résumait à vivre pour ma famille et à croire que j’existais encore une heure par semaine, le temps d’une pause “pour moi”.

Alors qu’est ce que j’ai fait ?

J’ai essayé de comprendre comment on avait pu en arriver là, pour peut-être prendre le chemin inverse.

L’obligation de tout arrêter le temps d’une grossesse compliquée, le quotidien épuisant de parents qui ne laisse pas le temps de penser à soi, le travail.

Quelques mois de congé parental pour souffler un peu et gérer plus sereinement cette “petite famille”, et le vide s’est installé, insidieusement.

On se satisfait d’un café avec les copines le mercredi, parce que ça fait du bien de papoter mais qu’il faut enchaîner avec le mercredi-taxi.

Les rêves de la famille deviennent les nôtres: partir en vacances, découvrir une nouvelle ville, décorer a maison…

Je ne sais pas à quel moment mes rêves, mes passions ont disparu au profit des rêves de la famille.

Je sais par contre très exactement quand j’ai commencé à m’en rendre compte.

Il aura fallu deux questions qu’on me pose, à un an d’intervalle, et encore plusieurs mois de réflexions ensuite.

La première, c’était: “quelle est ta passion?“

La seconde: “quel est le rêve de ta vie?”

Et j’ai réalisé que je devais chercher les réponses, que je devais me retrouver.

Que malgré les apparences, en devenant mère, je m’étais perdue…

Et aujourd’hui c’est chose faite.

Le chemin a été long et la route parfois sinueuse mais le résultat est grandiose : je suis enfin la femme que je voulais être tout en restant la maman formidable que je suis.

Et vous ou en êtes vous de votre vie en dehors de votre merveilleux rôle de maman ? »
 

Témoignage d’une maman qui déchire !

Par rapport à la bipolarité, j’ai décidé de casser les codes du coaching classique.

Je propose des séances illimités de 15 minutes avec un plan d’actions précis, pendant un an, pour réellement apporter des solutions.

En attendant, tu pourras découvrir régulièrement mes conseils en t’abonnant à ma newsletter gratuite.

Inscris-toi à ma newsletter gratuite 😀

⇒ Améliore ta santé durablement et simplement.

Voici ce que tu vas découvrir dans les prochains emails :

  • reprendre le dessus sur ta prise de poids
  • 3 astuces pour rapidement stabiliser ton humeur
  • comment retrouver rapidement de l’énergie
  • définitivement en finir avec la « colère froide »
  • réussir à être une Super Maman malgré la maladie

17 sources de prospection pour faire
exploser votre MLM

⇒ Formation Gratuite (Pour Expert Et Débutant)

  • Vous allez pouvoir ajouter 10 à 15 prospects par jour sans soûler votre entourage
     
  • Découvrez une méthode de prospection automatisée
     
  • Par la suite, je vous montrerai comment être payé pour prospecter
     
  • Ajouter 2 à 4 filleuls par mois dans votre équipe